Plus de cent ans de musique
Mes meilleurs MP3
Claude Chiasson
Bienvenue
© Mise à jour le 7 septembre 2014

Action:GdM| Sub_Action:|
URL=/musique/Musique.php?action=GdM&cd=80.13|
Array ( )

Collection Les Génies de la musique, CD No 80: L'orgue romantique
Cliquez ici pour la liste des CDs

 Pièce 
Compositeur / Interprète
 Titre 
        Parvenu à son apogée à la mort de Couperin et de Bach, l'art de l'orgue était tombé en décadence avec le triomphe du style galant, et ce déclin s'accentua encore au début d'un XIXe siècle tout entier tourné vers la symphonie et l'opéra. C'est en Allemagne que le renouveau survint, au nom du retour à Bach dont Mendelssohn fut le prophète. Les élans romantiques se plièrent ainsi aux fermes architectures et aux formes savantes qui étaient l'héritage du Cantor, tandis que Liszt, en quelques pages d'une fulgurante modernité, inventait une expression radicalement neuve. En France, cependant, César Franck, nourri lui aussi de Bach, forgeait un langage original qui conciliait la science du contrepoint et la richesse symphonique: une musique pure, libérée des contraintes purement liturgiques mais d'une noble élévation spirituelle.
Guide d'écoute
 
   01 Mendelssohn: Variations sérieuses en ré mineur op. 54 (transcription pour orgue)
Composées en 1841, les Variations sérieuses pour piano furent éditées l'année suivante à Vienne, faisant partie d'un album mis en vente pour financer un monument à Beethoven. Clara Schumann fut la première (et longtemps la seule) interprète de ce chef-d'œuvre du piano romantique. Annonçant déjà Brahms et Reger, Mendelssohn rompt avec la mode des variations brillantes sur des airs d'opéra pour retrouver l'esprit de Bach (celui des Variations Goldberg) et de l'école viennoise classique. La virtuosité - particulièrement étincelante dans la dix-septième et dernière variation - s'allie toujours à la rigueur.
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses en ré mineur op 54 Thème
   02
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 1
   03
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 2
   04
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 3
   05
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 4
   06
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 5
   07
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 6
   08
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 7
   09
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 8
   10
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 9
   11
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 10
   12
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 12
   13
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 12
   14
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 13
   15
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 14
   16
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 15
   17
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 16
   18
Mendelssohn / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Variations sérieuses op 54 No 17
   19 Franck: Prélude, fugue et variation op. 18 du recueil Six Pièces pour grand orgue - Troisième Choral en la mineur
Mon nouvel orgue, mais c'est un orchestre s'exclama César Franck enthousiasmé par le Cavaillé-Coll flambant neuf (inauguré en 1859) de la toute nouvelle église Sainte-Clotilde (ouverte au culte en 1857 dans l'aristocratique faubourg Saint-Germain). Et de fait il donnera le titre significatif de Grande Pièce symphonique à la deuxième des Six Pièces (op. 16 à 21) écrites de 1859 à 1862. La troisième, ce Prélude, fugue et variation dédié à Saint-Saëns, est un miracle d'équilibre entre tradition et modernité, concision et ampleur, clarté et émotion. Franck, âgé alors de moins de 40 ans, entre dans la plénitude d'un génie qui trouvera peut-être son expression la plus accomplie (car épurée de toute concession au goût de l'époque pour le pittoresque) dans les Trois Chorals (dont cet admirable Troisième Choral en la mineur) qui sont son ultime œuvre.
Franck / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Prélude, fugue et variation op18 Prélude
   20
Franck / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Prélude, fugue et variation op18 Fugue
   21
Franck / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Prélude, fugue et variation op18 Variation
   22
Franck / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Troisième chorale
   23 Liszt: Präludium und fuge über den Namen BACH
À la différence des pays latins, où les notes sont appelées Ut, ré, mi, fa, sol, la (selon le système de Gui d'Arezzo, qui retint les premières syllabes de l'hymne (Ut queant laxis, Resonare fibris, Mira gestorum, Famuli tuorum, Solve polluti, Labii reatum), auxquelles s'ajouta bien plus tard le si, d'origine inconnue, les pays anglo-saxons et germaniques utilisent les lettres de l'alphabet: a pour la, b pour si, etc. Toutefois, dans les pays de langue allemande, le b est réservé au si bémol, le si naturel (ou le si bécarre) étant alors indiqué par la lettre h. Le nom de Bach a ainsi son emblème musical si bémol, la, do, si naturel. Quatre notes que le Cantor lui-même a employées comme thème secondaire dans l'Art de la fugue et qui ont souvent servi de motif d'inspiration aux compositeurs - notamment à Robert Schumann pour ses Six Fugues sur BACH op. 60 (1845). Mais alors que Schumann se contraignait, pour glorifier le nom de Bach, à employer son propre langage musical, en une sorte d'exercice austère à l'opposé des effusions romantiques, Liszt livre ici une page étincelante d'invention.
Liszt / Orgue: Jacques Lecavalier à l'orgue Jan Van der Henvel du Victoria Hall de Genève
 Prélude et fugue sur le nom de BACH
~©~ Tous droits réservés, 2013-2022 ~®~ Mise à jour le 2020-12-26