Plus de cent ans de musique
Mes meilleurs MP3
Claude Chiasson
Bienvenue
© Mise à jour le 7 septembre 2014

Action:GdM| Sub_Action:|
URL=/musique/Musique.php?action=GdM&cd=66.06|
Array ( )

Collection Les Génies de la musique, CD No 66: L'orchestre raconté aux enfants
Cliquez ici pour la liste des CDs

 Pièce 
Compositeur / Interprète
 Titre 
        La musique s'apprend... en musique. Un principe cultivé depuis longtemps par les Anglo-Saxons, qui ont établi la tradition de l'opéra pour enfants, et repris par Serge Prokoflev: créé à Moscou en 1936, Pierre et le loup a connu depuis un succès universel, et le disque, en lui assurant la plus large audience, a grandement contribué à la popularité de ce délicieux conte musical. Ii est d'autres pièces qui, sans être initialement destinées aux enfants, ont conquis le jeune public: tel est le cas du Carnaval des animaux de Saint-Saëns, suite de petits croquis agrémentés d'impertinentes citations, où l'humour acide s'allie à la fraîcheur poétique.
Guide d'écoute
 
   01 Georges Kleisinger: Toby le Tuba (d'après un conte de Paul Tripp)
Malgré sa taille imposante, le tuba se révèle souvent d'une remarquable agilité mélodique... C'est ce que démontre cette jolie fable musicale qui nous vient des Etats-Unis (où elle est devenue fort populaire grâce à un dessin animé).

II était une fois un grand orchestre qui était en train de s'accorder... D'abord, les hautbois donnèrent le la à toutes les cordes et à tous les cuivres. Tous grimpaient et dévalaient leurs gammes, pêle-mêle, de plus en plus vite... Tous, excepté Toby le Tuba, un petit tuba grassouillet qui soufflait gravement et si lentement...
- Oh! Quelle ravissante musique, pensait Toby, en soupirant. - Hé! Qu'est-ce qui se passe? s'écria Pipo le piccolo.
- Ah! dit Toby, chaque fois que nous jouons un nouveau morceau, vous tous on vous donne de jolies mélodies et à moi jamais! jamais une jolie mélodie!
- Mais on n'écrit pas de jolies mélodies pour les tubas, ça ne se fait pas... Ah! voilà le chef Chut! ... D'abord, les violons firent donner le joli petit air sur leurs cordes, puis ils crièrent à la flûte Attrape!
- Je l'ai s'écria la flûte.
- À moi claironna la trompette.
Et tous se mirent à jouer: le violoncelle, le hautbois, le basson... pendant que Toby faisait: Oompah ! Oompah! - Qui m'attrape ? cria le petit air. Qui m'attrape?
- Je le tiens! dit Toby.
- Oh! tu m'écrabouilles, gémit le petit air. Le pauvre Toby ramassa le petit air tout aplati et essaya de lui redonner forme.
- Diable de maladroit! cinglèrent les violons.
- Pardon, messieurs les crins-crins, dit Toby. - Crins-crins !... Fi donc! Crins-crins! On te les fera sentir nos crins, reprirent les violons, frémissant d'indignation! ... À l'avenir, tu nous appelleras violons, s'il te plait!
- Toby! sécria le chef, Toby! qu'est-ce qui ne va pas? - Pardon, monsieur... mais ça m'aurait fait tant de plaisir de danser avec le joli petit air au lieu de faire Oompah! Oomphb! tout le temps...
- Danser! Ah! elle est bien bonne! Le cor anglais sourit doucement, la main sur le pavillon, et l'orchestre tout entier se mit à rire. - Assez ! cria le chef, silence tout le monde Toby! voyons, Toby!
- Pardon, monsieur, je ne riais pas, moi!
La répétition était terminée. Toby rentrait chez lui avec Pipo le piccolo.
- Excuse-moi, Pipo, dit Toby, mais je me sens si mal à laise que je préfère rester tout seul... - Je comprends, dit Pipo. Bonsoir!
- Bonsoir! dit Toby.

Il faisait un beau clair de lune. Toby marcha jusqu'à la rivière. II s'assit sur un tronc d'arbre puis contempla son image dans l'eau... << Tout seul je suis, mais mon reflet me suit; si mon reflet me quittait, tout seul je me sentirais sans mon vieux reflet. Vrai!... >>
Au vent les arbres bruissaient et le ruisseau chantonnait, un vieux hibou hululait... Soudain, une grenouille géante jaillit hors de l'eau et s'assit à côté de Toby.
- Hum, hum! Bo-gop! bo-gop! La nuit est belle. Bo-gop! bo-gop! Jai dit quelle belle nuit! Clunk ! clunk ! clunk ! clunk ! clunk ! Je dis admirable nuit! Bo-gop ! bo-gop ! Mais Toby restait silencieux.
- Hum ! Eh bien! dit la grenouille, si on ne veut pas de moi... - Oh! s'écria Toby, je vous demande pardon, madame Grenouille. Je n'avais pas l'intention de vous froisser.
La grenouffle revint d'un bond.
- Bah! ça ne fait rien. J'ai l'habitude... Personne ne fait jamais attention à moi, - Vraiment? dit Toby. - Eh oui, bien sûr. Pourtant chaque nuit je m'assieds ici et je chante de tout mon cœur. Mais qui m'écoute ? Personne.
- Vous savez chanter? dit Toby.
- Chanter! Ah! écoute ça!
- Mais c'est ravissant, dit Toby.
- Veux-tu essayer? dit la grenouille. - Merci bien, dit Toby. - Mais dis-donc! tu es un fameux tuba. Le savais-tu? Toby, tu devrais essayer cet air à ton orchestre un jour.
- Suirement! dit Toby. Au revoir, madame Grenouille. Et Toby s'en alla, heureux comme un poisson dans l'eau...
- Hum! murmura la grenouille, voilà l'auditeur le plus compétent que j'aie jamais eu. C'est un excellent musicien, ce tuba! Bo-gop! bo-gop! La nuit est belle. Bo-gop! bo-gop! J'ai dit... Quelle belle nuit! Clunk! clunk! clunk! clunk! clunk! Je dis... Quelle admirable nuit! Bonsoir, bonsoir! Bonne nuit!

Le lendemain, le grand orchestre prenait grand soin de s'accorder pour la répétition, tout bourdonnant de nervosité car c'était l'arrivée d'un nouveau chef, le célèbre Signor Pizzicato! Toby répétait ses << Oompah >> et souriait tout seul. Pipo le piccolo surprit son regard.
- Ça va mieux?
- Ah! ah! dit Toby avec un clin d'œil.
- Le voici! clama le cor anglais. Voici le Signor Pizzicato.
- Messieurs! Et Toby commença tout doucement à jouer sa petite mélodie à lui.
- Oh! le maudit tuba! claquèrent les violons, quelle honte pour nous! Le trombone tira sa longue langue et les trompettes ricanèrent...
- Toby! dit le Signor Pizzicato. Toby! Je n'avais encore jamais entendu un tuba jouer une mélodie. Écoutons la suite...
- Oh chic alors! dit Toby. - Mais c'est tout à fait merveilleux, dirent les cordes, Toby, s'il te plait, tu nous prêtes ta mélodie, veux-tu?
- À moi aussi! sécria le xylophone. - À moi aussi! dit le trombone. - Vous permettez? dit le célesta. - Me voici! clama Pipo. Et tous se mirent à jouer...
- Ah! songeait Toby, comme je suis heureux!
Comment, grâce à Bo-gop la grenouille, Toby, le tuba mal aimé, devient en une nuit la gloire de l'orchestre
Kleisinger Georges / Récitant: Jean Desailly, Orchestre: Concert Hall Society, Direction: David Josefowitz
 Toby le tuba (d'après un conte de Paul Tripp)
   02 Prokofiev: Pierre et le loup
Chaque personnage de ce conte est représenté par un instrument différent de l'orchestre L'OISEAU par la flûte, LE CANARD par le hautbois, LE CHAT par la clarinette, LE GRAND-PERE par le basson, LE LOUP par les trois cors, PIERRE par les cordes, LES CHASSEURS par les timbales (et la grosse caisse). Et maintenant, voici le conte.
Un beau matin, Pierre ouvrit la porte du jardin et s'en alla dans le grand pré vert. Sur la branche d'un grand arbre était perché un petit oiseau ami de Pierre.
—Tout est calme, gazouillait-il gaiement.
Un canard arriva bientôt en se dandinant fort allégrement et, tout heureux que Pierre n'ait pas fermé la porte du jardin, il en profita pour aller faire un plongeon dans la mare an milieu du pré. Apercevant le canard, le petit oiseau vint se poser dans l'herbe tout près de lui:
- Mais quel genre d'oiseau es-tu donc, si tu ne sais pas voler? dit-il en haussant les épaules.
- Mais quel sorte d'oiseau es-tu donc, si tu ne sais pas nager? répondit le canard, et il plongea dans la mare.
Ils discutèrent longtemps, le canard nageant dans la mare et le petit oiseau sautillant le long de la berge. Soudain, quelque chose attira l'attention de Pierre: il aperçut un chat qui s'approchait en rampant dans l'herbe.
Le chat pensait: - L'oiseau est tout absorbé par sa querelle, je vais en faire mon déjeuner... et comme un voleur il se glissa vers lui à pattes de velours.
- Attention! cria Pierre, et l'oiseau aussitôt s'envola sur l'arbre, tandis que le canard cancanait furieusement contre le chat (au milieu de la mare). Le chat rôdait autour de l'arbre en pensant: - Oh! est-ce la peine de grimper si haut? Quand j'y parviendrai, l'oiseau se sera envolé. Tout à coup, grand-père apparut; il était mécontent de savoir que Pierre était allé dans le pré.
- L'endroit est dangereux! si un loup sortait de la forêt, que ferais-tu?
Pierre ne fit aucun cas des paroles du grand-père; les grands garçons comme lui n'ont pas peur des loups. Mais grand-père prit Pierre par la main, l'emmena à la maison et ferma à clé la porte du jardin. II était temps. À peine était-il entré qu'un grand loup gris sortit de la forêt. Comme un éclair, le chat grimpa dans l'arbre. Perdant la tête, le canard se précipita hors de la mare en cancanant. Mais rien à faire, le canard a beau courir, il ne peut échapper au loup; le voilà qui s'approche plus près... plus près... encore plus près.. il le rattrape... attrapé et il l'avale d'un seul coup.
Et maintenant, voici où en étaient les choses: le chat était assis sur une branche, l'oiseau sur une autre branche, à bonne distance du chat, tandis que le loup, faisant le tour de l'arbre, les regardait tous avec des yeux gourmands. Pendant ce temps, Pierre derrière la porte du jardin observait ce qui se passait sans la moindre frayeur. II courut à la maison, prit une grosse corde et grimpa sur le mur; l'une des branches de l'arbre autour duquel se promenait le loup s'étendait jusqu'au mur. Pierre s'empara de la branche, puis il grimpa dans l'arbre et il dit à l'oiseau: - Va voltiger autour de la gueule du loup, mais prends bien garde qu'il ne t'attrape!
L'oiseau, de ses ailes, touchait presque la tête du loup qui sautait furieusement après lui afin de le happer. Oh! que l'oiseau agaçait le loup et que le loup avait envie de l'attraper! Mais l'oiseau était bien plus malin que lui, et le loup en fut pour ses frais. Pendant ce temps, Pierre fit à la corde un nœud coulant et le descendit tout doucement; il attrapa le loup par la queue et tira de toutes ses forces. Le loup, se sentant pris, se mit à faire des bonds sauvages pour essayer de se libérer. Mais Pierre attacha l'autre bout de la corde à l'arbre. Les bonds que faisait le loup ne firent que resserrer le nœud coulant.
C'est alors.., c'est alors que 1es chasseurs sortirent de la forêt; ils suivaient 1es traces du loup depuis longtemps en tirant des coups de fusil.
Du haut de l'arbre, Pierre cria aux chasseurs: - Ne tirez pas, le petit oiseau et moi, nous avons déjà attrapé le loup. Aidez-nous à l'emmener au jardin zoologique! - Où? - Au Zoo! Maintenant, imaginez cette marche triomphale: Pierre en tête; derrière lui les chasseurs traînant le loup, et fermant la marche, le grand-père et le chat; grand-père qui hochait la tête en disant:
- He! si Pierre n'avait pas attrapé le loup, qu'est-ce qui serait arrivé?
Au-dessus de ce cortège, 1'oiseau voltigeait en gazouillant gaiement
- Comme nous sommes malins, Pierre et moi, regardez ce que nous avons attrapé!
Maintenant, si vous écoutiez très attentivement, vous pourriez entendre le canard cancaner dans le ventre du loup car, dans sa hâte, le loup l'avait avalé vivant. Écoutez...
Pierre (les cordes), L'oiseau (la flûte), Le canard (le Hautbois), Le grand-père (le basson), Le chat (la clarinette), Le loup (les cors) et les chasseurs (les timbales).
Prokofiev / Récitant: Pierre Bertin, Orchestre: Philarmonique d'Amsterdam, Direction: Otto Ackermann
 Pierre et le Loup OP 67
   03 Saint-Saëns: Le Carnaval des animaux
C'est au début de l'année 1886, au cours d'un séjour en Autriche, que Saint-Saëns composa cette impertinente suite de quatorze pièces qu'il destinait non pas à la salle de concert mais à son propre divertissement et à celui de ses amis (il la fit jouer le 2 avril de la même année chez Pauline Viardot, à l'intention de Liszt).

Introduction et marche royale du lion: aux deux pianos, qui jouent un rôle majeur au sein du petit effectif orchestral, ce joignent les cordes qui imitent les rugissements du lion.
Deux pianistes et les cordes
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Introduction et Marche royale du lion
   04 Poules et coqs: c'est Rameau (et sa célèbre Poule) qui a servi ici de modèle. Caquetages et criailleries: piano, violons, alto)
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Poules et coqs
   05 Hémiones: concurrençant les hémiones (ânes sauvages asiatiques, particulièrement rapides), les deux pianos se poursuivent à une octave l'un de l'autre en un Presto furioso déchainé. Les deux pianistes lancent des traits vertigineux
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Hémiones Animaux véloces
   06 Tortues: une savoureuse citation du fameux quadrille d'Orphée aux enfers d'Offenbach sur un rythme ridiculement lent. Deux motifs d'Offenbach qui se hâtent très lentement
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Tortues
   07 Éléphants: c'est la Danse des Sylphes de La Damnation de Faust dont la contrebasse piétine ainsi 1es thèmes avec une grâce éléphantesque. La contrebasse piétine des thèmes de gracieux ballets.
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Éléphants
   08 Kangourous: clin d'œil ironique du côté des romantiques avec ces sautillements pianistiques. Les pianistes sautent
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Kangourous
   09 Aquarium: une superbe orchestration, toute en ondoiements et en scintillements.
Sonorités transparentes et cristallines avec harmonium et célesta.
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Aquariums
   10 Personnages à longues oreilles: petite récréation pour deux violons. Les violons chantent "hi-han" sur tous les tons.
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Personnages à longues oreilles
   11 Le coucou au fond des bois: poésie sylvestre avec cette jolie imitation du chant du coucou par la clarinette accompagnée au piano. Le coucou, c'est la clarinette.
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Le coucou au fond des bois
   12 Volière: belle démonstration d'agilité de la flûte, volubile, aérienne. Un gazouillis de flûte avec pianos et cordes.
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Volière
   13 Pianistes: cocasse simulation des maladresses des pianistes débutants. Animaux étranges exécutant des gammes, agrémentées de fausses notes.
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Pianistes
   14 Fossiles: un allègre pot-pourri humoristique, qui mêle J'ai du bon tabac, le grand air de Rosine dans Le Barbier de Séville et Ah! vous dirai-je maman... Sans oublier 1es quelques notes de xylophone de la Danse macabre qui reviennent en leitmotiv, Saint-Saëns ce pastichant lui-même avec humour. Quelques antiquités avec xylophone et clarinette.
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Fossiles
   15 Le cygne: le compositeur y voyait l'illustration de la noble bêtise du style pompeux et académique, mais la parodie était si réussie qu'on la prise au sérieux. Ce Cygne - ré intitulé La Mort du cygne - est ainsi entré au répertoire du ballet (et la Pavlova l'a rendu célèbre). Morceau de choix pour violoncelle.
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Le cygne
   16 Finale: les différents thèmes musicaux de cette parade zoologique défilent en une ronde joyeuse. Toute la ménagerie défile dans l'allégresse, y compris les pianistes.
Saint-Saëns / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Antonio de Almeida
 Carnaval des animaux: Finale
~©~ Tous droits réservés, 2013-2022 ~®~ Mise à jour le 2020-12-26