Plus de cent ans de musique
Mes meilleurs MP3
Claude Chiasson
Bienvenue
© Mise à jour le 7 septembre 2014

Action:GdM| Sub_Action:|
URL=/musique/Musique.php?action=GdM&cd=57.01|
Array ( )

Collection Les Génies de la musique, CD No 57: La magie du lied
Cliquez ici pour la liste des CDs

 Pièce 
Compositeur / Interprète
 Titre 
        Le lied, expression la plus pure de l'âme allemande, a des origines à la fois savantes (la poésie courtoise des Minnesänger et la chanson polyphonique de la Renaissance) et populaires (folklore et choral luthérien). Si Schubert en fut le vrai créateur, on trouve déjà ce frémissement romantique chez Mozart et chez Beethoven - mais ii appartenait à Schumann, le plus poète des musiciens, de donner à ce genre son accomplissement littéraire. La forme était établie, que Brahms cultivera, sa vie durant, sur le ton de l'introspection mélancolique ou en l'élargissant au quatuor vocal. Mais viendra Hugo Wolf, qui opérera la totale fission du verbe et du son dans ses lieder à la tragique incandescence, tandis que Mahler introduira des échos symphoniques dans le lied postromantique.
Guide d'écoute
 
   01 Mozart: Warnung — An Chloe - Das Lied der Trennung
L'intérêt de Mozart pour le lied a pu sembler épisodique, mais il a donné au genre ses premiers petits joyaux, avec une densité et une variété dans l'expression lyrique qui préfigurent Schubert. C'est le thème pastoral de Daphnis et Chloé (cher au XVIIIe siècle) qui inspira An Chloe, dont la grâce et l'enjouement contrastent avec le climat oppressant de Das Lied der Trennung, écrit la même année (1787).
Mozart / Soprano: Irmgard Seefried, piano: Walter Klein
 Warnung! (Avertissement)
   02
Mozart / Soprano: Irmgard Seefried, piano: Walter Klein.
 An Chloé (À Chloé) K 524
   03
Mozart / Soprano: Irmgard Seefried, piano: Walter Klein
 Das lied der trennung (Le chant de la séparation) K 519
   04 Haydn: Die Harmonie in der Ehe
Outre ses chansons anglaises, Haydn ne composa (assez tard, après 50 ans) que 25 lieder, sur des textes d'une valeur littéraire très relative (il se plaignait d'ailleurs du manque de musicalité des poèmes allemands). Die Harmonie in der Ehe, qui fait partie d'un recueil de 13 chants, fut sans doute écrit vers 1798-1799.
Haydn / Orchestre:Accademia Monteverdana, Direction:Denis Steven
 Die harmonie in der ehe (L'harmonie dans le mariage)
   05 Beethoven: Opferlied
II existe deux versions de cet Opferlied la première de 1822 pour soprano, alto, ténor, basse, chœur et orchestre, la seconde, de 1823-1824, pour soprano, chœur et orchestre.
Beethoven / Soprano: Costanza Cuccaro, Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: David Josefowitz
 Opferlied OP 121B (Le chant du sacrifice)
   06 Schubert: Die Forelle (1817) — Der Lindenbaum (1827) — Auf dem Wasser zu singen (1823) — Fruhlingsglaube( 1820) - Der Fischer (1815)
II fut le vrai fondateur du lied romantique, dont Goethe appelait la naissance. Mais le grand écrivain, hélas, ignora le génie de Schubert, qui sut faire entrer tout un univers dans le duo intine d'une voix et d'un piano. On peut aussi le considérer comme l'inventeur des cycles de lieder, pièces à la fois indépendantes et complémentaires, dont l'enchainement obéit à une progression dramatique. Ainsi le cycle Winterreise (Le Voyage d'hiver), auquel appartient Der Lindenbaum (Le Tilleul).
Schubert / Soprano: Irmgard Seefried,Baryton: Hans Rehfuss, Piano: Walter Klein
 Die forelle D 550 (La truite)
   07
Schubert / Soprano: Irmgard Seefried,Baryton: Hans Rehfuss, Piano: Frank Martin
 Der lindenbaum D 911 (Le tilleul)
   08
Schubert / Soprano: Irmgard Seefried,Baryton: Hans Rehfuss, Piano: Walter Klein
 Auf dem wasser zu singen D 774 (À chanter sur l'eau)
   09
Schubert / Soprano: Irmgard Seefried,Baryton: Hans Rehfuss, Piano: Frank Martin
 Frühlingsglaube D 686 (L'espoir du printemps)
   10
Schubert / Soprano: Irmgard Seefried,Baryton: Hans Rehfuss, Piano: Walter Klein
 Der fisher D 225 (Le pêcheur)
   11 Schumann: Frauenliebe mid -leben
En 1840, sur le point d'épouser Clara, Schumann met en musique 6 poèmes de Chamisso et livre l'admirable cycle Frauenliebe und -leben (La Vie et l'amour d'une femme).
Il s'agit ici des no 4, 5 et 6 du cycle Frauenliebe mid -leben OP 42 (La vie et l'amour d'une femme)
Schumann / Soprano: Irmgard Seefried, Piano: Walter Klein
 Der ring an meinem finger (L'anneau à mon doigt)
   12
Schumann / Soprano: Irmgard Seefried, Piano: Walter Klein
 Helftmir, ihr schwestern (Aidez-moi, mes soeurs)
   13
Schumann / Soprano: Irmgard Seefried, Piano: Walter Klein
 Süsser freund, du blickest (Tu vois, doux ami)
   14 De 1840 également date le 2e recueil des Romanzen und Balladen, qui s'ouvre par un chef-d'œuvre Die beiden Grenadiere (Les Deux Grenadiers), d'après le célèbre poème de Heine.
Schumann / Baryton: Hans Rehfuss, Piano: Frank Martin
 Die beiden Grenadiere (Les Deux Grenadiers),
   15 Brahms: Liebeslieder-Waizer — Mein Madel hat einen Rosemnund
Brahms, qui a livré dans ses lieder les poignantes confidences d'une âme solitaire et tragiquement désenchantée n'a jamais cessé de cultiver une veine populaire, comme dans les Liebeslieder-Walzer de 1878. Il écrivit également do nombreux arrangements de chansons populaires allemandes, dont ce charmant Mein Mädel hat einen Rosenmund.
Brahms / Soprano: Edna Berger, Contralto: Gertrude Pitzinger, Ténor: Walter Ludwig, Basse: Ernest Günther, Piano: Gerda Falbe, Baryton: Hans Rehfuss
 Ein kleiner hübsher vogel (Un charmant petit oiseau)
   16
Brahms / Soprano: Edna Berger, Contralto: Gertrude Pitzinger, Ténor: Walter Ludwig, Basse: Ernest Günther, Piano: Frank Martin, Baryton: Hans Rehfuss
 Mien Mädel hat eine rosenmund BW 51 (Ma petite fille a une bouche en forme de rose)
   17
Brahms / Soprano: Edna Berger, Contralto: Gertrude Pitzinger, Ténor: Walter Ludwig, Basse: Ernest Günther, Piano: Gerda Falbe, Baryton: Hans Rehfuss
 Rede, Mädchen (Parle, jeune fille) OP 52
   18 Wolf: Der Tambour — Der Rattenfánger.
Il y eut rarement plus intime fusion de la musique et des vers que dans leos 53 lieder que Hugo Wolf écrivit en 1888 d'après Mörike (dont Der Tambour). Saisi d'une intense fièvre créatrice, il se plongeait aussi dans Goethe avec notamment ce Rattenfänger au rythme obsédant de tarentelle, qui s'achève de façon saisissante.
No 5 des Goethe Lieder
Wolf Hugo / Baryton: Hans Rehfuss, Piano: Frank Martin
 Der tambour (Le tambour)
   19 No 11 des Goethe Lieder
Wolf Hugo / Baryton: Hans Rehfuss, Piano: Frank Martin
 Der rattenfänger (Le preneur de rats)
   20 Mahler: Ich atmet einen linden Duft - Des Knaben Wunderhorn
C'est entre 1892 et 1901 que Mahler mit en musique 9 poèmes de Von Arnim et de Brentano extraits do l'anthologie Des Knaben Wunderhorn (Le cor merveilleux de l'enfant), un recueil qui comblait sa fascination nostalgique pour le monde de l'enfance. Cette même année 1901 il composa Ich atmet' einen linden Duft, merveille de limpidité et de douceur, d'après un poème de Rückert.
Mahler / Soprano: Katrin Graf, Baryton: Udo Reinenmann, Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: David Josefowitz
 Ich atmet einen linden duft (Je respirais un doux parfum)
   21
Mahler / Soprano: Katrin Graf, Baryton: Udo Reinenmann, Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: David Josefowitz
 Der schildwache nachtlied (Le chant nocturne de la sentinelle)
   22
Mahler / Soprano: Katrin Graf, Baryton: Udo Reinenmann, Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: David Josefowitz
 Wer bat dies liedlein erdacht? (Qui inventa cette chanson?)
   23
Mahler / Soprano: Katrin Graf, Baryton: Udo Reinenmann, Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: David Josefowitz
 Lob des hohen verstandes (Éloges du bon sens)
~©~ Tous droits réservés, 2013-2022 ~®~ Mise à jour le 2020-12-26