Plus de cent ans de musique
Mes meilleurs MP3
Claude Chiasson
Bienvenue
© Mise à jour le 7 septembre 2014

Action:GdM| Sub_Action:|
URL=/musique/Musique.php?action=GdM&cd=54.16|
Array ( )

Collection Les Génies de la musique, CD No 54: Les grands airs de Carmen
Cliquez ici pour la liste des CDs

 Pièce 
Compositeur / Interprète
 Titre 
        Pour peindre l'Andalousie, Bizet jugea inutile de faire le voyage... Il n'avait du folklore hispanique qu'une connaissance fragmentaire, mais il sait admirablement utiliser les rares sources dont il disposait (ainsi la Habanera du premier acte, tirée 'mélodie publiée en 1864). Le reste, il le réinventa, comme la Séguedille et la Chanson bohème de Carmen. Et le miracle est que cette Espagne rêvée apparaît encore plus vraie, dépouillée des colifichets de l'exotisme facile et comme écrasée par le soleil qui porte les passions à incandescence. En 1875, Carmen avait sans doute des couleurs trop fortes et trop franches pour ne pas scandaliser le public bourgeois. Ce chef-d'œuvre d'un compositeur mort à 37 ans n'a rien perdu de sa subversive jeunesse.
Guide d'écoute
 
   01 C'est an mois de juin 1872, alors qu'il venait d'achever la partition de l'Arlésienne, que Bizet reçut commande d'un nouvel ouvrage pour l"Opéra-Comique. Il s'agissait d'une adaptation de la Carmen de Prosper Mérimée, projet jugé bien téméraire par les deux directeurs de cet établissement. Le premier, Adolphe de Leuven, était le plus réticent, jugeant le sujet scabreux et de nature à heurter la sensibilité du public. Le second, Camille Du Locle, se montrait plus audacieux: il jugeait l'entreprise possible - et même séduisante -, moyennant quelques concessions à la morale et au bon goût . II donna donc des consignes précises aux librettistes, Henri Meilhac et Ludovic Halévy - un tandem à succès qui avait contribué aux plus grands triomphes d'Offenbach.(Suite 54.02) Opéra comique en 4 actes de Georges Bizet sur un livret de Meilbac et Halévy d'après une nouvelle de Mérimée
Bizet / Orchestre: des Concerts de Paris, Direction: Pierre-Michel Le Conte, Carmen: Consuelo Rubio (Mezzo-soprano), Michaëla: Pierrette Alarie (Soprano), Don José: Léopold Simenneau (Ténor). Escamillo: Heinz Rehfuss (Baryton-Basse), fra
 Carmen Acte 1 Avec la garde montante
   02 Il importait avant tout, pour que la vertu soit sauve, d'opposer à la scandaleuse Carmen un personnage féminin positif: ce fut la douce et pure Micaëla. On décida aussi, afin de respecter les conventions du genre, d'édulcorer les figures par trop farouches des bohémiens et des contrebandiers en introduisant quelques traits comiques. Enfin et surtout, s'il était impossible d'escamoter purement et simplement le meurtre de l'héroïne, du moins fallait-il passer le plus rapidement possible sur ce sanglant épisode final (du jamais vu à l'Opéra Comique, où l'on venait en famille).
(Suite 54.03)
Bizet / .
 Carmen Acte 1 La cloche a sonné
   03 Plus subtiles étaient les transformations apportées au personnage de Don José, pour lequel Mérimée s'était vraisemblablement inspiré de faits réels. Dans une lettre de 1845 (année où fut publiée Carmen), il fait en effet allusion à un certain Santiago de Malaga, assassin de sa maitresse - une prostituée -, dont l'histoire lui avait été contée cinq ans auparavant. Entretemps, l'écrivain, fasciné par les mœurs et les coutumes des gitans, qu'il venait de découvrir, avait décidé que l'héroïne de sa nouvelle serait une bohémienne. Meilhac et Halévy trouvaient dans cette opposition de deux univers si différents matière à pittoresque. Mais ils ne pouvaient user, comme Mérimée, du procédé littéraire consistant à introduire un narrateur pour créer une distanciation tragique. Il leur fallait faire de Don José, repris de justice, déserteur et meurtrier, une victime que sa fatale passion conduit à la déchéance.
(Suite 54.04)
Bizet / .
 Carmen Acte 1 L'amour est un oiseau rebelle
   04 C'est sans conteste l'une des réussites du livret que d'avoir donné autant de complexité à Don José: un être faible, mais capable de décisions soudaines et incontrôlées, comme s'il cédait au vertige de l'action. Un velléitaire, sans cesse déchiré entre son amour morbide et ses aspirations à une vie normale, incarnée par Micaëla et par sa mère qui l'attend an village (personnage qui, quoique absent, a beaucoup plus d'importance chez Bizet que chez Mérimée). Face à cet antihéros, le torero Escamillo, autre personnage inventé, résume les séductions viriles de tous ses rivaux potentiels.(Suite 54.05)
Bizet / .
 Carmen Acte 1 Parle moi de ma mère
   05 Bizet participa de très près à la rédaction du texte, intervenant constamment pour atténuer la verve trop parisienne des deux talentueux librettistes que leur tempérament portait à tourner tout à la blague. Toujours, il exigeait plus de vérité, de naturel et de simplicité, en accord avec une partition d'une étonnante et révolutionnaire économie de moyens. Une musique, écrira Paul Landormy, qui va droit au but par les moyens les plus simples, art sans répétition et sans surcharge, art qui émeut d'une touche si vive et si directe qu'elle en parait légère, bien qu'elle pénètre à fond. Art qui n'est point d'un sentimental ni d'un intellectuel mais d'un sensitif.
Bizet / .
 Carmen Acte 1 Ma mère, je la vois
   06
Bizet /
 Carmen Acte 1 Au secours! N'entendez vous pas
   07
Bizet /
 Carmen Acte 1 Près des remparts de Séville
   08
Bizet /
 Carmen Acte 2 Les tringles des sistrestintaient
   09
Bizet /
 Carmen Acte 2 Vivat! vivat le toréro
   10
Bizet /
 Carmen Acte 2 La fleur que tu m'avais jetée
   11
Bizet /
 Carmen Acte 2 Non, tu ne m'aimes pas
   12
Bizet /
 Carmen Acte 3 Mêlons! Coupons!
   13
Bizet /
 Carmen Acte 3 Je dis que rien ne m'épouvante
   14
Bizet /
 Carmen Acte 4 Les voici, voici la quadrille
   15
Bizet /
 Carmen Acte 4 Si tu m'aimes, Carmen
   16
Bizet /
 Carmen Acte 4 C'est toi C'est moi
   17
Bizet / .
 Carmen Acte 4 Mais moi, Carmen, je t'aime encore
   18
Bizet / .
 Carmen Acte 4 Carmen, hélas, moi je t'adore.
~©~ Tous droits réservés, 2013-2022 ~®~ Mise à jour le 2020-12-26