Plus de cent ans de musique
Mes meilleurs MP3
Claude Chiasson
Bienvenue
© Mise à jour le 7 septembre 2014

Action:GdM| Sub_Action:|
URL=/musique/Musique.php?action=GdM&cd=49.18|
Array ( )

Collection Les Génies de la musique, CD No 49: Le barbier de Séville
Cliquez ici pour la liste des CDs

 Pièce 
Compositeur / Interprète
 Titre 
        En 1813, avec Il signor Bruschino et L'Itatienne à Alger, Rossini avait déjà donné de petits chefs-d'œuvre de drôlerie pétillante et de fraîcheur. Mais c'est avec Le Barbier de Séville (1816) qu'il va porter aux sommets un genre bouffon qui habille de neuf. S'il reste fidèle à l'esprit - sinon à la lettre - de Beaumarchais, s'il se souvient de Cimarosa et de Mozart, il n'en ouvre pas moins une ère nouvelle par son audacieuse fantaisie et sa constante invention mélodique, enchainant en virtuose duos, trios, sextuors. Crescendos éblouissants, inflexions subtiles, accentuations cocasses: c'est la musique, et elle seule, qui fait de ce Barbier à la mordante ironie l'éternel triomphe de la jeunesse et de la spontanéité.
Guide d'écoute
 
   01 À la fin du mois de janvier 1816, Rossini disposait d'un mois pour écrire un nouvel opéra et honorer ainsi le contrat signé avec le duc Sforza Cesarini, impresario du Teatro Argentina de Rome. Il était prêt à relever le défi. Encore fallait-il trouver le livret adéquat. Le mieux, compte tenu de la brièveté du délai, était de s'en tenir aux valeurs sûres, car à l'époque personne ne se formalisait de voir un même argument - voire un même texte - porte six ou sept fois de suite à la scène...
(Suite 49.02)
Rossini / Orchestre: National de l'Opéra de Monte-Carlo, Direction: Gianfranco Rivoli.
 Barbier de Séville Acte 1 Piano, pianissimo
   02 Le librettiste Cesare Sterbini proposa donc au jeune compositeur une nouvelle version du Barbier de Séville de Beaumarchais, sujet qui avait déjà inspiré Giovanni Paisiello (1740-1816), auteur en 1782 d'un Barbiere di Siviglia qui avait séduit toute l'Europe par le charme et la grâce de ses mélodies, quintessence du style napolitain de la fin du XVIIIe siècle. Étant donné la vénération dont jouissait le vieux maitre finissant ses jours dans une Italie fermement attachée à ses traditions musicales, la plus grande prudence était de rigueur.
(Suite 49.03)
Rossini / .
 Barbier de Séville Acte 1 Voici riant sous les cieux
   03 Rossini, qui d'ailleurs admirait Paisiello, avait demandé à Sterbini d'introduire des situations nouvelles. Et il choisit un nouveau titre, Almaviva ossia L'inutile precauzione, insérant en outre dans le livret un préambule annonçant que les vers n'étaient pas ceux que Petrosellini avait écrits pour le précédent Barbiere di Siviglia et que l'intention de l'auteur n'était nullement de manquer de respect à Paisiello en refaisant son ouvrage, mais au contraire de lui rendre hommage (les quelques modifications étant uniquement, assurait-il, dictées par le goût moderne). En même temps, il faisait parvenir au compositeur une lettre extrêmement respectueuse où ii lui demandait l'autorisation de traiter le même sujet que lui.(Suite 49.04)
Rossini / .
 Barbier de Séville Acte 1 Eh Fiorello
   04 Ces détails mis au point, il restait à Rossini treize jours pour composer la musique ! Ainsi pressé par le temps, il fit des emprunts à des ouvrages précédents, notamment l'ouverture c'était, presque note pour note, celle d'Elisabetta regina d'Inghilterra (1814), elle-même reprise d'Aureliano in Palmira (1813). Mais le miracle (ou le génie du compositeur) est justement l'unité de cet opéra, qui semble avoir été écrit d'un seul jet. Le livret de Sterbini, parfois injustement attaqué, lui fut à cet égard d'une aide précieuse, en condensant l'action sur les personnages essentiels, ce qui lui permit d'introduire les chœurs, élément moteur de l'action et de l'invention musicale.
(Suite 49.05)
Rossini / .
 Barbier de Séville Acte 1 Place au factotum de la ville
   05 Ce furent en vérité des précautions inutiles que celles prises par Rossini: une cabale, organisée par les partisans de Paisiello, avait eu le temps de se monter, transformant en fiasco la première représentation du Barbier de Séville, le 20 février 1816. II est vrai que plusieurs incidents malencontreux y avaient contribué. Notamment une corde de guitare qui cassa net, déclenchant l'hilarité, pendant la sérénade d'Almaviva, interprété par le fameux ténor Manuel Garcia. La salle était si houleuse que personne n'entendit le grand air de Figaro, Largo al factotum della città. Dans la nuit qui suivit, Rossini apporta en hâte des modifications, et dès les jours suivants l'échec se transforma en triomphe. On oublia vite l'ouvrage de Paisiello, qui appartenait à un autre siècle.
(Suite 49.06)
Rossini / .
 Barbier de Séville Acte 1 Si vous désirez savoir mon nom
   06 Un triomphe tel que l'on prendra par la suite bien des libertés avec Le Barbier de Séville: les interprètes de Rosine remplaceront ainsi souvent le ravissant Contro un cor quo accende amore par des airs de leur préférence, qu'ils soient ou non de Rossini. Fort heureusement, de telles pratiques out été abandonnées.
Rossini / .
 Barbier de Séville Acte 1 Une voix vient de toucher mon coeur
   07
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 1 La calomnie est comme un vent léger
   08
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 1 Je suis donc tu ne me trompes pas
   09
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 1 À un docteur de ma qualité
   10
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 1 Holà de la maison
   11
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 1 Halte là, que se passe t il
   12
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 1 Froide et immobile comme une statue
   13
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 1 Il me semble qu'une forge...
   14
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 2 La paix et la joie soient avec vous
   15
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 2 Contre un coeur qu'embrase l'amour
   16
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 2 Le barbon cherche une femme
   17
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 2 Ah! quel coup inattendu
   18
Rossini /
 Barbier de Séville Acte 2 D'une si heureuse union
~©~ Tous droits réservés, 2013-2022 ~®~ Mise à jour le 2020-12-26