Plus de cent ans de musique
Mes meilleurs MP3
Claude Chiasson
Bienvenue
© Mise à jour le 7 septembre 2014

Action:GdM| Sub_Action:|
URL=/musique/Musique.php?action=GdM&cd=41.09|
Array ( )

Collection Les Génies de la musique, CD No 41: Musiques en trio
Cliquez ici pour la liste des CDs

 Pièce 
Compositeur / Interprète
 Titre 
        Le trio, qui constituait à l'origine la partie centrale du menuet, a acquis sa forme définitive, héritée de la sonate en trois ou quatre mouvements, à l'époque classique. Beethoven donnera une ampleur et une noblesse sans précédent à un genre que Schubert et Mendelssohn porteront aux sommets, et qui ne connaîtra par la suite aucune éclipse: en témoignent les admirables pages de Dvorak, Ravel ou Schoenberg. C'est sans conteste le trio pour piano, violon et violoncelle qui a eu la faveur des compositeurs, mais la flûte, le hautbois et le basson eurent aussi la part belle, et l'on a vu des associations instrumentales plus insolites, comme ce trio avec guitare de Paganini.
Guide d'écoute
 
   01 Beethoven: Trio Sérénade pour cordes en ré majeur op. 8 - Trio pour piano et cordes n° 7 en si bémol majeur, À l'Archiduc, op. 97
Les cinq trios à cordes de Beethoven sont des œuvres de jeunesse, et cet op. 8 en ré majeur, publié à Vienne en 1797, fut commence à Bonn. Toute la grâce allègre de Mozart et l'esprit des divertissements du XVIIe siècle imprègnent ces deux mouvements rapides, justifiant ainsi ce titre de Sérénade. C'est au contraire une œuvre de la pleine maturité que l'on découvre avec le Trio pour piano et cordes n° 7, dédié a l'archiduc Rodolphe d'Autriche et créé en mai 1814, avec le compositeur au clavier (sa dernière apparition publique comme pianiste). Sans renoncer aux formes traditionnelles, Beethoven, par la richesse de l'inspiration thématique et mélodique, par la densité de l'écriture, par la fermeté et la noblesse de l'architecture, fait accéder la musique de chambre à une ampleur jusque-là inconnue.
Beethoven / Orchestre: Trio à cordes de Bâle, Violon: Herbert Hoever, Alto: Max Lesueur, Violoncelle: Ernest Strauss
 Trio Sérénade pour cordes en ré majeur 4e mouv OP 8 Allegro alta polacca
   02
Beethoven / Orchestre: Trio à cordes de Bâle, Violon: Herbert Hoever, Alto: Max Lesueur, Violoncelle: Ernest Strauss
 Trio Sérénade pour cordes en ré majeur 5e mouv OP 8 Andante quasi allegretto
   03 Jean-Baptiste Loeillet: Sonate à trois pour flûte, hautbois, violoncelle et basse continue
C'est un peu grâce à Jean-Baptiste Loeillet (1680-1730), établi en Angleterre des 1703 (il jouait dans l'orchestre de Covent Garden), que la flûte traversière détrôna la flûte à bec outre Manche. Ses contemporains le surnommèrent Loil1et de Londres pour le distinguer de son cousin, également prénommé Jean-Baptiste (1688-1720), que l'on appela Loeillet de Gand et qui fit carrière en France. Tous deux écrivirent des sonates pour flûte alliant le style italien de Corelli et la manière française.
Loeillet Jean-Baptiste / Orchestre: Quatuor Baroque de la Suisse Romande, Flûte: Jean-Claude Hermenjat, Hautbois: Jean-Pierre Surget, Violoncelle: Joël Meylan, Clavecin: Michel Kiener
 Sonate à trois pour flûtes, hautbois, violoncelle et basse
   04 Dit À l'Archiduc
Beethoven / Orchestre: Trio Santoliquido, Piano: Ornella Puliti Santoliquido, Violon: Arrigo Pelliccia, Violoncelle: Massimo Amfiteatrov
 Trio pour piano et cordes No 7 1e mouv en si bémol majeur OP 97
   05 Paganini: Terzetto n° 4 en ré majeur pour violon, violoncelle et guitare
C'est vers 1796, à l'âge de 14 ans, que Niccolo Paganini commença à s'intéresser à la guitare, et jamais ne faiblit son goût pour cet instrument qu'il pratiquait pour son plaisir comme pour son délassement. Si le violon tient bien évidemment la première place parmi ses compositions, la guitare lui a inspiré de nombreuses sonates, des variations et des trios, tel ce Terzetto écrit en 1833.
Paganini / Violon: Tomotada Soh, Violoncelle: Claude Starck, Guitare: Dagoberto Linhares
 Terzetto No 4 en ré majeur pour violon, violoncelle et guitare
   06 Mendelssohn: Trio n° 1 en ré mineur op. 49
En 1837, Mendelssohn, dans l'euphorie d'un bonheur conjugal tout neuf, revient à la musique de chambre que ses symphonies et ses multiples activités de concert lui avaient fait délaisser. <<Une autre branche de la musique pour piano est à mes yeux très importante et très chère en même temps les trios, les quatuors et autres pièces avec accompagnement, c'est-à-dire la vraie musique de chambre, qui est complètement oubliée aujourd'hui... Jai vraiment ressenti le besoin de faire quelque chose de neuf dans ce domaine. Dans cet esprit, j'ai fait récemment une sonate avec violon, une avec violoncelle, et je pense écrire prochainement quelques trios.>> Ainsi annonce-t-il en 1839, dans une lettre à son ami Hiller, ce Trio op. 49 dont le premier mouvement tempétueux est l'illustration du romantisme le plus passionné, tandis qu'une joyeuse ronde rustique anime le brillant Finale.
Mendelssohn / Violon: Tomotada Soh, Violoncelle: Claude Starck, Guitare: Dagoberto Linhares.
 Trio No 1 en ré mineur OP 49 1e mouv Molto allegro ed agitato
   07
Mendelssohn / Violon: Tomotada Soh, Violoncelle: Claude Starck, Guitare: Dagoberto Linhares
 Trio No 1 en ré mineur OP 49 Finale Allegro assai appassionato
   08 Dvorak: Trio pour piano et cordes n° 4, <Dumky>, op. 90-B 166
Dumky est le pluriel de dumka (ou doumka), ancienne ballade en forme de lied qui est à l'origine de nombreux chants populaires d'Europe centrale (aussi bien en Tchécoslovaquie qu'en Ukraine). Voici une des plus belles pages de musique de chambre de la maturité, écrite en 1890-1891. Affranchi de toute contrainte formelle, changeant de tonalité, de tempo ou de phrase avec une stimulante liberté, Dvorak, au fil de chaque dumka, chante les rêves, les tristesses et les joies de l'âme slave.
Dit Dumky, Grand prix du disque de l'Académie Charles-Cros
Dvorak / Orchestre: Beaux-Arts Trio, Piano: Menahem Pressler, Violon: Daniel Guilet, Violoncelle: Bernard Greenhouse
 Trio pour piano et cordes No 4 Dumka en ré majeur OP 90 Andante moderato
   09
Dvorak / Orchestre: Beaux-Arts Trio, Piano: Menahem Pressler, Violon: Daniel Guilet, Violoncelle: Bernard Greenhouse
 Trio pour piano et cordes No 4 Dumka 5 en mi bémol majeur Allegro
   10
Dvorak / Orchestre: Beaux-Arts Trio, Piano: Menahem Pressler, Violon: Daniel Guilet, Violoncelle: Bernard Greenhouse
 Trio pour piano et cordes No 4 Dumka 6 en ut mineur Lento maestoso Vivace
~©~ Tous droits réservés, 2013-2022 ~®~ Mise à jour le 2020-12-26